Pourquoi payer la totalité du séjour à l’arrivée ?

« De plus en plus de campings nous demandent de payer la totalité de notre séjour à l’arrivée. Nous voyageons beaucoup en camping-car. Parfois, nous prévoyons de rester 5 à 6 jours dans un camping. Mais au bout de 3 jours, nous décidons de changer de lieu. Nous comprenons mieux cette mesure pour ceux qui louent un mobil home mais pas pour du camping itinérant ! Ont-ils le droit de pratiquer ainsi ?

Jean et Marie B. (84) – 11/06/2020


 » Légalement, les campings ont le droit de vous demander de payer la totalité du séjour à l’arrivée.

Si cette action est légitime lorsqu’il s’agit d’une location d’un mobil home – c’est d’ailleurs ce qui se fait pour toutes les locations de vacances – elle l’est moins pour la location d’un emplacement nu.

Nous vous conseillons donc de réserver et de payer pour une seule nuit. Ensuite, si vous souhaitez rester, vous réservez et payez pour la nuit suivante.

En pleine saison, un départ de dernière minute sans règlement est un manque à gagner pour le camping.

En effet, le camping peut se retrouver avec un emplacement non utilisé alors qu’il aura refusé plusieurs clients dans la journée, sous prétexte qu’il était complet.

Mais le camping itinérant reste un mode de vacances associé à la liberté, il est donc important que les campings jouent le jeu. D’ailleurs, la FFCC le rappelle régulièrement aux institutionnels et aux professionnels de l’hôtellerie de plein air.

Réponse de La Fédération


Plus de précisions sur cette réponse :

. Pourquoi payer la totalité du séjour à l’arrivée, voire avant l’arrivée ?

Si vous louez un hébergement dans un camping, vous devez signer un contrat. Il indique notamment les conditions de paiement.

En règle générale, le camping demande des arrhes ou un acompte de 25 à 30% du montant total lors de la réservation.

Ensuite, le solde peut être demandé un mois avant votre arrivée. Vous devrez alors respecter cet engagement contractuel. Si rien n’a été signé, vous pourrez solder votre séjour à votre arrivée au camping.

. Arrhes ou acompte, quelles différences ?

Les conséquences ne sont pas du tout les mêmes.

Donc, vérifiez ce qui est écrit sur votre contrat pour savoir si vous avez versé des arrhes ou un acompte.
Si rien n’est mentionné, alors les sommes versées sont des arrhes. Si le terme « acompte » est clairement indiqué à côté du montant de la somme versée, il s’agit alors d’un acompte.

En cas de versement d’arrhes, Le camping et vous-même pouvez vous désister ou annuler le contrat. Si vous vous dédites, le montant des arrhes sera perdu.

En cas de versement d’acompte, l’acompte correspond au premier versement à valoir sur l’achat et implique un engagement ferme de chaque partie. Après le versement, il n’y a plus aucune possibilité de dédit.

Si aucun accord amiable n’est trouvé, il n’y a pas de possibilité d’annuler le contrat, vous devez verser la totalité du prix de la location. Si vous refusez de le faire, vous pouvez être condamné à payer des dommages et intérêts.

En bref

  • Campeurs itinérants, les campings peuvent vous demander de payer la totalité du séjour à votre arrivée.
  • En basse saison, nous vous conseillons de réserver et de payer pour une seule nuit, renouvelable si besoin.
  • Si vous louez un mobil home, vous devez verser un acompte ou des arrhes au moment de la réservation.
  • Le solde peut être à payer un mois avant l’arrivée, tout dépend des termes de votre contrat.

Vous êtes membre de la FFCC, profitez de nos conseils !

Soumettez-nous votre problème