Cas de déception suite à la location d’un mobil-home

Cas de déception suite à la location d’un mobil home : j’ai séjourné dans un camping 3 étoiles qui m’a beaucoup déçu. Ce mobil home était ancien , il avait certainement plus de 15 ans. Nous manquions de confort. Nous n’avions ni micro-ondes, ni vaisselle en quantité suffisante. Même pas de table et chaises sur la terrasse et pourtant, nous avons réglé plus de 1500 € !

Isabelle F. (44) – 30/04/2020

Réponse de la FFCC sur le cas de déception suite à la location d’un mobil home

Vous devez obtenir un état descriptif de l’hébergement que vous louez dans un camping, comme pour toute autre location saisonnière. Ceci avant la signature de votre contrat. On doit y trouver :

Des informations sur l’hébergement

  • un plan de l’hébergement à l’échelle homogène 1/200 minimum (à préciser) faisant apparaître l’aménagement suivant le type d’hébergement.
  • le type d’hébergement (habitation légère de loisirs, résidence mobile de loisirs, bungalow toilé meublé)
  • l’ancienneté de l’hébergement (0 à 7 ans, 7 à 12 ans, plus de 12 ans), sa superficie, sa capacité maximale en nombre de personnes, la précision si l’hébergement est accessible aux handicapés.

Mais aussi un descriptif intérieur

  • Pour les chambres, le détail concernant les lits : superposés ou mobiles, leur largeur, la présence de couvertures ou de couettes, d’oreillers ou de traversins, linge fourni ou non.
  • Au niveau de la cuisine, le détail de l’équipement (type de cuisinière, four à micro-ondes, lave-vaisselle, batterie de cuisine, vaisselle, etc.) :
  • De quoi les sanitaires sont composés : douche, lavabo, WC… et s’ils sont séparés :
  • Aussi, les équipements supplémentaires doivent être listés : air conditionné, chauffage, télévision, internet, salon de jardin, barbecue individuel, transats, etc.

On doit aussi vous communiquer la situation du bien loué dans la localité ainsi les conditions de location.

A noter également une grande nouveauté dans la grille de classement des terrains de camping : l’état et la propreté de l’intérieur et de l’extérieur des locatifs sont désormais enfin pris en compte. Les campings qui se reclassent depuis le 1er juillet 2019 sont assujettis à cette nouvelle grille. La FFCC souhaite qu’Atout France, lors de la prochaine révision des normes de classement, ajoute d’autres critères de qualité pour les hébergements locatifs. A suivre.

Consulter l’arrêté de 2008 sur l’information préalable avant location d’un hébergement dans un camping

En bref

  • Demandez le descriptif de votre location dans un camping avant de signer votre contrat
  • La grille de classement des campings mise en place depuis juillet 2019 tient enfin compte de l’état et de la propreté des locatifs !

Vous êtes membre de la FFCC, profitez de nos conseils !
Soumettez-nous votre problème !

Pour profiter de nos conseils…

…devenez membre de la FFCC.
Bénéficiez aussi de nombreux autres avantages.