Retour à la page des actualités

Nos camping-cars de + de 3,5 T doivent désormais être équipés d’une signalisation matérialisant leurs angles morts

L’arrêté portant sur la signalisation des angles morts des véhicules de plus de 3,5 tonnes est paru au journal officiel le 5 janvier 2021.

Publié le 8/01/2021
Lecture 2 min.

Tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes sont concernés, nos campings cars également, ainsi que leur remorque si besoin.

La FFCC est intervenue auprès de Marie GAUTIER-MELLERAY, déléguée interministérielle à la Sécurité Routière, pour lui indiquer que nos véhicules étaient d’un gabarit souvent modeste, mais elle nous a indiqué que l’arrêté ne prévoyait aucune exemption les concernant. Il faudra donc nous habituer à cette nouvelle signalétique !

Sur la route, les vélos, motos, scooters, engins de déplacement personnel motorisés et piétons sont plus petits et moins visibles qu’une voiture pour les conducteurs de véhicules lourds. Ils se retrouvent ainsi facilement hors de leur champ de vision, dans leurs angles morts.

Ces zones dont les usagers vulnérables méconnaissent souvent l’ampleur, sont à l’origine d’accidents graves, parfois mortels. Pour améliorer cette situation, les véhicules lourds doivent désormais apposer une signalisation matérialisant leurs angles morts. Ils sont ainsi mieux indiqués aux usagers vulnérables qui circulent à proximité.

Ou l’apposer ?

Cette signalisation doit être visible sur les côtés ainsi qu’à l’arrière du véhicule, en toutes circonstances. De manière générale, elle doit être posée entre 0;90 m et 1,50 m du sol, sauf cas particuliers.

Elle doit par ailleurs être apposée de manière à ce qu’elle ne puisse pas gêner la visibilité des plaques et inscriptions réglementaires du véhicule, la visibilité des divers feux et appareils de signalisation, ainsi que le champ de vision du conducteur.

Dans quel délai ?

Les véhicules lourds doivent être équipés immédiatement. Pendant une période transitoire de 12 mois, les véhicules ayant été équipés sur les côtés et à l’arrière d’un dispositif destiné à matérialiser la présence des angles morts seront réputés satisfaire aux dispositions de l’arrêté même si ce dispositif n’est pas strictement conforme au modèle.

Quel sanction ?

Le non respect de cette obligation est sanctionné par une contravention de quatrième classe. (amende forfaitaire de 135 €, pouvant être minorée ou majorée).

Retrouvez :