Camper et stationner en France : les règles

Que faut-il savoir pour camper et stationner en France ? Que l’on voyage avec sa tente, sa caravane, son camping-car ou son fourgon, il faut respecter certaines règles.

Camper et stationner en France : la réglementation

Le camping en France, sous tente ou en véhicule de loisirs, se pratique librement mais sous certaines conditions.
En effet la pratique du camping est interdite :

  • Sur les rivages de la mer
  • A proximité des sites classés ou inscrits
  • Dans les zones de protection des monuments historiques du patrimoine architectural et urbain
  • Au cœur des réserves naturelles et dans les périmètres de protection des points d’eau pour la consommation
  • Sur certaines zones fixées par arrêtés pris par les mairies

Les interdictions prises par ces arrêtés sont applicables que si elles ont été portées à la connaissance du public par affichage en mairie et par apposition des panneaux réglementaires aux points d’accès vers les zones interdites.

En savoir plus

Stationner sur la voie publique

Sur la voie publique, le stationnement est régit par le Code de la Route. Le stationnement d’un camping-car en ville est tout à fait autorisé, ce véhicule faisant partie de la catégorie des véhicules M1, comme les voitures.

Cependant il ne faut pas confondre stationner et camper ! Là ou le stationnement est autorisé, le camping lui ne l’est pas : si vous garez votre véhicule sur la voie publique, vous ne pourrez déplier votre auvent, sortir votre mobilier extérieur ou vos cales. Vous feriez alors acte de camping et vous pourriez donc être verbalisés.

A ce jour, un maire ou un préfet peut prescrire des mesures plus rigoureuses en matière de stationnement des camping-cars mais dans la limite des pouvoirs qu’il possède et lorsque « l’intérêt de la sécurité ou de l’ordre public l’exige ». Ces pouvoirs sont fixés par le Code Général des Collectivités Territoriales. Les arrêtés municipaux interdisant le stationnement doivent être motivés par des nuisances ou risques avérés et doivent préciser les catégories de véhicules concernés. En fin de compte, on ne peut donc interdire le stationnement uniquement aux camping-cars.

Camper et stationner sur un terrain privé

Le stationnement d’un véhicule de loisirs sur un terrain privé dépend du Code de l’Urbanisme. Une caravane ou un camping-car peuvent être librement entreposés dans le jardin d’un particulier, sans demande d’autorisation, dans l’attente de sa prochaine utilisation.

Un particulier peut camper dans le jardin d’un autre, sur son accord, et pas plus de trois mois par an (consécutifs ou non) et en accord avec le document local d’urbanisme.

Pour une installation définitive d’une caravane ou d’un camping-car dans votre jardin, vous devez demander une autorisation en mairie : une déclaration préalable pour une surface entre 5 m² et 20 m², un permis de construire au-delà.

Camper et stationner pour les camping-cars : les aires d’accueil et aires de service

Une aire de service sert à faire uniquement la vidange et le plein d’eau du véhicule.
Une aire d’accueil ou de stationnement a pour but d’accueillir les touristes de plein air pour une durée entre 24 h et 48 h. Gratuite ou payante, elle est à proximité d’une aire de service. A l’heure actuelle elle n’a pas d’existence légale : d’un point de vue réglementaire, c’est un parking utilisables par tous les véhicules. Sous certaines limites ! En effet une caravane est souvent refusée sur une aire de stationnement en raison de la longueur de son attelage (supérieure aux emplacements).

La FFCC se bat depuis plusieurs années pour faire entrer dans le Code de l’Urbanisme la définition d’aire d’étape. Elle reprendrait en un seul et même lieu les aires de stationnement et de service. Elle a notamment lancé son service CACC, pour Conseil Accueil Camping-car, pour aider les municipalités et collectivités territoriales à optimiser l’accueil des camping-caristes sur leur territoire.

Les initiatives privées

France Passion

France Passion : stationnement des camping-cars

Des étapes nature, conviviales et gourmandes chez plus de 2 050 vignerons, fermiers et artisans dans toute la France ! Plus de 10 000 emplacements rien que pour vous regroupés dans un guide annuel.
Découvrir le concept France Passion

Adhérents FFCC, vous bénéficiez d’une réduction exclusive sur l’achat du guide ! Rendez vous dans votre club avantages pour en profiter.

HomeCamper

Camper et stationner en France chez l'habitant avec HomeCamper

Campez dans des parcs ou jardins privés dans toute l’Europe ! Plateforme collaborative permettant de réserver sa nuit pour une expérience les pieds dans l’eau, près des montagnes, sur la route des vins…
Découvrir le concept HomeCamper

Pour tous les adhérents FFCC, la première nuitée remboursée ! Rendez vous dans votre club avantages pour en profiter.

Les associations de développement touristique

Bienvenue à la ferme pour camper et stationner en France

Bienvenue à la ferme
Mangez et vivez fermier ! Premier réseau de vente directe de produits fermiers et de tourisme à la ferme, le réseau Bienvenue à la ferme vous permet d’acheter en circuit court mais aussi de vous arrêter dans des cadres naturels et chaleureux. 
plus d’infos ici

Station verte une solution pour camper en France

Station Verte
La Fédération Française des Stations Vertes de Vacances et des Villages de Neige a pour but de développer le tourisme à la campagne et à la montagne. Premier label d’écotourisme de France, profitez d’un week-end ou de vacances nature !

Gites de France

Gites de France
Gites de France est le leader français et européen de l’hébergement chez et par l’habitant. Label de qualité, il contribue à la valorisation et la conservation du patrimoine et de l’environnement principalement en milieu rural.
Plus d’infos ici

En bref :

  • Le camping sauvage en France est toléré mais soumis à certaines restrictions
  • Un camping-car peut stationner sur la voie publique tant qu’il ne fait pas acte de camping