Retour à la page des actualités

Home Camper : campez chez les particuliers

Ce mode de vacances « chez l’habitant » s’avère une réponse particulièrement pertinente à la situation qui prévaut cette année sur les plans sanitaires, économique, sociétal et légal.

Publié le 5/05/2020
Lecture 3 min.

Le camping chez les particuliers : une réponse appropriée aux défis sanitaires :

Le camping « chez l’habitant », c’est l’assurance d’un hébergement à très faible densité (chez HomeCamper, par exemple la moyenne est de 6 à 8 personnes par nuitée). Il n’y a pas de promiscuité et de concentration de voyageurs. Les contacts avec d’autres vacanciers et les flux sont très limités, et la distanciation physique aisément applicable.

C’est aussi une solution de vacances idéale en mode « tribu » : en se retrouvant en famille ou entre amis dans un site privé souvent confidentiel, chaque petit groupe peut s’approprier aisément le lieu et y vivre un moment privilégié tout en respectant les indispensables règles en vigueur.

Le camping chez des particuliers permet aussi une grande autonomie, inhérente à l’hébergement de plein air : les vacanciers viennent le plus souvent avec leurs véhicules, apportent leur propre équipement, jusqu’aux usagers en véhicules de loisirs (camping-cars, caravanes) qui peuvent fonctionner en totale indépendance sur le plan sanitaire.

Des facilités sanitaires par ailleurs aisément gérables selon les protocoles en vigueur. Dans ces lieux privés, chacun se sent impliqué et soucieux de respecter les consignes pour évoluer dans un mode sécurisé. Une responsabilisation qui se construit en amont, lors de la réservation, grâce aux échanges en direct hôtes-voyageurs.

Chacun a des informations précises qui permettent d’organiser le séjour en termes d’équipement (chez HomeCamper, un « vade-mecum » à l’attention des hôtes-hébergeurs et des voyageurs est proposé pour rappeler et recommander les gestes sanitaires à respecter).

Un mode de camping qui soutient l’économie et s’inscrit dans un cercle vertueux

Pour les voyageurs, le camping chez des particuliers assure des vacances de qualité, souvent dans des lieux exceptionnels et à moindre coût (chez HomeCamper entre 8 et 20 € la nuitée, selon les services offerts). Une offre qui est bienvenue dans un contexte où le budget-vacances va être, pour beaucoup, fortement réduit.
Pour les hôtes-hébergeurs, l’accueil des touristes est un complément de revenu appréciable et attendu, qui s’inscrit dans un cadre légal. Pour eux, la possibilité de rentabiliser leur terrain est une bouffée d’oxygène qui sera d’autant plus recherchée cette année.
Pour le territoire : les hôtes qui accueillent des vacanciers sur leur propre terrain, sont les meilleurs ambassadeurs de leur région. Ils soutiennent l’économie locale en recommandant les producteurs et artisans qu’ils connaissent, et valorisent le patrimoine et les atouts culturels, artistiques et de loisir, proches de chez eux.  Ce sont autant d’acteurs et de structures locales qui participent à leur tour à la dynamisation de l’offre d’hébergement.

Un hébergement de plein air qui répond à des aspirations nouvelles

Depuis quelques années, on observe des nouveaux comportements en matière de tourisme : une envie de « consommer » ses vacances autrement, de minimiser leur impact sur l’environnement, de favoriser un tourisme plus éco-responsable et durable. La période de confinement et le choc provoqué par la crise que nous vivons renforcent ces aspirations : ils exacerbent le besoin de nature, de partage et d’authenticité. Le camping chez les particuliers leur offre cet espace de liberté.

Il encourage aussi et renforce les liens sociaux : chez HomeCamper, nous l’observons chaque jour davantage dans les témoignages que nous recevons. De la part des voyageurs, bien sûr, mais aussi des hôtes, pour qui accueillir va bien au-delà de la facilité financière. C’est aussi l’opportunité de faire de belles rencontres, de rompre l’isolement dans des régions rurales parfois reculées et d’exprimer leur fierté pour leur cadre de vie… ou leur jardin.

Une solution adaptée aux circonstances exceptionnelles de cette année 2020

On le sait, les vacanciers cet été vont choisir par nécessité et besoin légitime de réassurance, des destinations hexagonales, voire régionales ou de grande proximité (100 kms) selon l’évolution des consignes sanitaires. Sur le plan des activités, ce sont les sports de pleine nature, pratiqués individuellement ou en petits groupes tels que la randonnée (à pied, à cheval ou à vélo) qui sont encouragés.

On peut donc anticiper une très forte demande domestique. L’offre de camping chez les particuliers peut répondre et s’adapter à la situation, car elle est riche et diversifiée partout en France, d’autant qu’elle constitue un vivier d’hébergements potentiels, sans s’opposer à la filière touristique traditionnelle de l’hôtellerie et de l’hébergement de plein air.

« Aujourd’hui plus que jamais, le camping chez l’habitant mérite d’être encouragé et promu. Il est l’une des meilleures réponses en termes d’hébergement de plein-air à la crise que nous traversons et aux besoins légitimes d’un public qui aspire à un tourisme différent. » indique Etienne De Galbert, PDG de Home Camper

Nous constatons chaque jour davantage l’engouement que le camping chez l’habitant suscite via le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux, et le formidable potentiel qu’il représente. D’autres acteurs défendent aussi ce mode d’hébergement, chacun avec ses spécificités. Parmi eux, certains sont des associations historiques comme Bienvenue à la ferme, France Passion, Accueil Paysan, d’autres sont des institutions : FFCC, FFRP, FFVelo…

Rappel sur HomeCamper : il s’agit d’un service collaboratif en ligne qui permet aux voyageurs de camper pour un prix modéré, dans des jardins ou terrains privés, chez des particuliers. Grâce aux hôtes HomeCamper, on compte plus de 30 000 emplacements essentiellement en France mais aussi dans 41 autres pays d’Europe. La plateforme a intégré en 2018 dans sa structure « Campe dans mon jardin » et plus récemment, Gamping.