L’ARRIOU

BEAUDEAN . Occitanie

Taille du camping
  • Nombre de places : 105
Équipement
  • Piscine de plein air

Avantages Camp'in France

Promotions hors-saison
  • Emplacement : 10 %
Hors-saison :
Du 10/04/2020 au 03/07/2020
et du 30/08/2020 au 03/10/2020
En saison :
Du 04/07/2020 au 29/08/2020

Contact

Adresse
133, route des Cols
65710 BEAUDEAN
Téléphone
05 62 91 74 04
Email Site internet

Idées de sorties à proximité

Catégories
Mots clés
Auteurs
Types de pratiques
Longueur
Difficulté
Durée
262 résultats
marqueur-circuit
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
PLAN / IGN
PLAN / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du poi

UN MILIEU PISCICOLE EN DANGER QU' IL FAUT PROTEGER

Les poissons vivent dans un milieu soumis à de multiples agressions. Si leur habitat disparaît, ils disparaîtront à leur tour. A l'échelle nationale, la première agression subie concerne la dégradation de la qualité de l'eau par des pollutions d'origines diverses (domestique, industrielle, agricole...) : elle peut avoir des conséquences dramatiques sur certaines espèces, telle la truite, très sensibles aux modifications de la composition de l'eau. Ces substances nocives sont très dangereuses car elles se concentrent à chaque maillon de la chaîne alimentaire : elles présentent donc un risque, non seulement pour les poissons carnivores, mais aussi pour l'homme. Mais les menaces qui pèsent sur le monde piscicole ne s'arrêtent pas là : 1 Les barrages, en interdisant l'accès aux zones de reproduction, limitent progressivement le renouvellement naturel des stocks. Le libre-parcours du poisson n'est plus qu'un souvenir... 2 L'érosion du lit des rivières détruit des zones de frai et de grossissement pour les poissons. 3 L'augmentation des prélèvements à des fins agricoles, industrielles et domestiques pèse très lourd sur la quantité de la ressource en eau disponible pour les cours d'eau. 4 Les centrales thermiques ou nucléaires peuvent être à l'origine du réchauffement de la température moyenne de l'eau. Les espèces vivant dans les eaux fraîches voient leur zone d'habitat se réduire à mesure que la température augmente. 5 L'assèchement des zones humides détruit des lieux de reproduction et des abris naturels, postes de repos ou de refuges pour de nombreux poissons. 6 La surpêche, qu'elle soit professionnelle ou amateur, menace les espèces les plus prisées. Depuis le XVIIIe siècle, des contraintes,de plus en plus nombreuses et souvent de plus en plus lourdes, se sont imposées au milieu aquatique. Pour tenter de lutter contre ces menaces et préserver ainsi nos ressources piscicoles, de nombreuses actions ont été engagées : D'importants progrès sont observés dans le domaine de la dépollution et de l'assainissement. Progressivement, les cours d'eau s'ouvrent à nouveau à la remontée des poissons migrateurs. Depuis 1996, l'Adour est classé "axe bleu" c'est-à-dire axe migrateur prioritaire. Des passes à poissons sont installées sur les barrages et les seuils : ces aménagements ont apporté d'importants progrès pour l’accès aux frayères des torrents pyrénéens. Les poissons migrateurs ont pu reconquérir certaines rivières, mais l'équipement doit être poursuivi afin que les obstacles à la remontée des poissons soient de moins en moins nombreux. La pêche fait désormais l'objet d'une réglementation très stricte La Fédération de Pêche organise des programmes de repeuplement. Des réserves naturelles sont créées afin de protéger les milieux aquatiques, et plus particulièrement les zones sensibles. Depuis 1996, la protection de l'habitat de la Truite fario est assurée par un arrêté de protection de biotope, en vigueur sur la majeure partie de l'Adour et de ses affluents, depuis ses sources jusqu'aux portes de Tarbes. Des lacs-réservoirs sont aménagés pour soutenir les basses-eaux. Des politiques sont menées en faveur des économies d'eau : on impose une limitation des prélèvements agricoles et industriels. On éduque, on sensibilise, on communique... dans l'espoir que se développe une prise de conscience générale. . Dans la vallée de Campan, l'abondance des sources, des torrents et des ruisseaux, a permis aux hommes de constituer un véritable réseau de canaux et de rigoles qui participe au maintien des populations locales de truites. Parfois longs de plusieurs kilomètres, difficile d'imaginer l'ampleur du travail qui fut nécessaire, autant pour la construction de ces canaux que pour leur entretien... + d'info : Au gré de l'Adour, 12 promenades dans les villages du Haut Adour

Chemin des Charpentiers 65710 Campan
- Tourmalet Pic du Midi -
- Tourmalet Pic du Midi -
Image du poi

LE HAUT ADOUR ET SES PÊCHEURS

Les pêcheurs le connaissent bien, ce haut bassin versant de l'Adour. Ils aiment ses petits ruisseaux, ses eaux vives, fraîches et oxygénées, milieux de prédilection de leur espèce favorite : la truite. - La pêche amateur Depuis toujours, la pêche fournit à l'homme une ressource alimentaire essentielle, mais elle est aussi devenue un loisir de qualité, qui a ses fervents pratiquants. Sport pour les uns, loisir pour les autres, elle est presque toujours une véritable passion. Les eaux du haut bassin versant de l'Adour sont recherchées par de nombreux pêcheurs, des Hautes-Pyrénées comme des départements voisins. Le tourisme lié à la pêche est même une activité très importante sur le canton de Campan. Dans le Haut Adour, la truite est le poisson roi ! Les pêcheurs à la ligne en sont friands, c'est pourquoi les associations agréées déversent régulièrement des truites adultes (élevées en pisciculture) que l'on appelle surdensitaires, sur les rivières et lacs où la pression de pêche est importante. Poisson sauvage, combatif et rusé, la truite a passionné des générations entières de pêcheurs qui ont développé une multitude de techniques pour réussir à la capturer. Certains pêcheurs sont des adeptes du "no-kill". C'est l'art de pêcher pour le plaisir de prendre et d'approcher le poisson... et on le remet à l'eau ensuite ! Le développement de la pêche de loisir a permis, grâce à la volonté et à l'engagement des pêcheurs, de faire des progrès considérables dans le domaine de la protection des poissons et de la réhabilitation des milieux aquatiques. Bien qu'ayant souffert d'une importante régression au cours des dernières années, les ressources piscicoles de l'Adour offrent encore un potentiel considérable.

Chemin des Charpentiers 65710 Campan
- Tourmalet Pic du Midi -
- Tourmalet Pic du Midi -
Image du poi

REPEUPLER NOS RIVIERES

Elevés en pisciculture, des alevins sont relâchés dans nos rivières avec l'espoir qu'une partie d'entre eux puisse un jour se reproduire. - L'alevinage Chaque année, dans le cadre du Plan Départemental de Protection et de Gestion des milieux aquatiques, un suivi de la population de nos cours d'eau est réalisé par pêche électrique. Cela permet de déterminer si la reproduction naturelle se déroule bien. Dans le cas contraire, le suivi permet de déterminer la quantité d'alevins qui sera nécessaire pour soutenir le peuplement piscicole. Cependant, il est très difficile de reconstituer des stocks de poissons sauvages. Basé sur la mise à l'eau de jeunes individus élevés en pisciculture, l'alevinage a donc ses limites. C'est une technique coûteuse, qui n'apporte pas toujours les résultats espérés. Même si les jeunes alevins ont un instinct qui leur permet de survivre en milieu naturel en capturant de petites proies, ils vont devoir s'adapter à un environnement qu'ils ne connaissent pas. Ainsi, beaucoup ne réussiront pas à atteindre l'âge adulte : repeupler nos rivières n'est pas chose facile... De plus, en raison de la dégradation des affluents, leur habitat est menacé. L'efficacité du repeuplement dépend donc de la réhabilitation des milieux aquatiques, sans laquelle une reproduction naturelle de l'espèce semble compromise. - Le territoire d'alevinage La gestion de la pisciculture est cantonale. Les quatre communes de Campan, Beaudéan, Asté et Gerde participent ensemble aux décisions prises par l'association des pêcheurs campanois. Les alevins sont préférentiellement libérés dans les têtes de ruisseaux de montagne, ainsi que dans les lacs d'altitude.

Chemin des Charpentiers 65710 Campan
- Tourmalet Pic du Midi -
- Tourmalet Pic du Midi -
Afficher plus