CAMPING HUTTOPIA VERSAILLES

VERSAILLES . Île-de-France

Taille du camping
  • Nombre de places : 180
Équipement
  • Piscine de plein air
Chaîne
  • HUTTOPIA

Avantages Camp'in France

Promotions hors-saison
  • Emplacement : 10 %
  • Location : 10 %
Promotions en saison
  • Emplacement : 5 %
  • Location : 5 %
Autres réductions :
'+ Frais de réservation offerts.
Hors-saison :
Du 02/04/2020 au 28/06/2020
et du 30/08/2020 au 31/10/2020
En saison :
Du 29/06/2020 au 29/08/2020

Contact

Adresse
31, rue Berthelot
78000 VERSAILLES
Téléphone
01 39 51 23 61
Email Site internet

Idées de sorties à proximité

Catégories
Mots clés
Tri
Locomotions
Longueur
Difficulté

Pont de la Concorde

Le Pont de la Concorde est un pont de Paris qui franchit la Seine entre le quai des Tuileries (place de la Concorde) et le quai d'Orsay. Il a porté les noms de pont Louis XVI, pont de la Révolution, pont de la Concorde, à nouveau pont Louis XVI pendant la Restauration (1814), et définitivement pont de la Concorde depuis 1830. Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 12 juin 19751. Ce site est desservi par les stations de métro Assemblée nationale et Concorde. Construction (1787-1791)L'architecte Jean-Rodolphe Perronet, qui a créé en 1775 avec Daniel-Charles Trudaine l'École royale des ponts et chaussées (aujourd'hui École nationale des ponts et chaussées), est chargé en 1787 de la construction de ce pont en arc.Ce pont était en projet depuis 1725, lors de la construction de la place Louis XV (aujourd'hui place de la Concorde), pour remplacer le bac qui assurait alors la traversée à cet endroit.Assurant la construction en pleine tourmente révolutionnaire, il utilise pour la maçonnerie des pierres de taille provenant de la démolition de la Bastille, prise d'assaut le 14 juillet 1789.La construction sera terminée en 1791. Sculptures ajoutées au XIXe siècleEn 1810, Napoléon Bonaparte y fit placer des statues en l'honneur de huit généraux morts au champ d'honneur pendant les campagnes du Premier Empire.À la Restauration, on les remplaça par un ensemble de douze statues monumentales en marbre blanc de quatre grands ministres (Colbert, Richelieu, Suger, Sully), quatre militaires (Bayard, Condé, Du Guesclin, Turenne) et quatre marins (Duguay-Trouin, Duquesne, Suffren, Tourville). Mais cet ensemble est trop lourd pour le pont, et Louis-Philippe Ier fait enlever ces statues pour les transférer à Versailles. Élargissement au XXe siècleLa circulation y est très dense, et le pont a dû être élargi de chaque côté entre 1930 et 1932, pour atteindre le double de sa largeur initiale. Les ingénieurs Deval et Malet prennent soin néanmoins de conserver l'architecture néoclassique d'origine. Il a été rénové une dernière fois en 1983. Le pont de la Concorde est un de ceux où, depuis longtemps, la circulation est la plus active (mis à part les ponts du boulevard périphérique). Construit à la fin du xviiie siècle avec une chaussée de 8,75 m de largeur et de deux trottoirs de 3 m, il s'est révélé rapidement insuffisant pour assurer convenablement dans cette partie de la capitale, la circulation entre les deux rives de la Seine. L'exposition des Arts Décoratifs devant occuper, en 1925, le pont Alexandre-III, une grande partie de la circulation des voitures qui l'empruntaient allait être reportée sur le pont de la Concorde. Pour éviter les embouteillages, on supprima les trottoirs en conservant de simples garde-roues, ce qui porta la largeur de la chaussée à 13,50 m, et on établit à l'aval du pont une passerelle pour piétons, de 6 m de largeur. Cette situation provisoire devait disparaître à la fin de l'Exposition, mais on se rendit vite compte que le rétablissement de la chaussée à ses dimensions initiales n'était pas envisageable. Le service des Ponts de Paris présenta au début de 1926 un avant-projet d'élargissement. Cependant, la pénurie des crédits à cette époque retarda le projet, jusqu'à ce que le marché définitif soit approuvé le 1er mars 1929. La largeur définitive de l'ouvrage sera de 35 m avec une chaussée de 21 m (comme celle du pont Alexandre-III) et deux trottoirs de 7 m.Le projet a été établi dans les bureaux du Service des Ponts de Paris, par M. Deval, ingénieur en chef et inspecteur général des Ponts et Chaussées, et M. Lang, ingénieur des Ponts et Chaussées. Les travaux qui commencèrent en juin 1929, furent supervisés par M. Mallet, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, M. Lang, ingénieur des Ponts et Chaussée, M. Gravet, ingénieur des Travaux publics de l'État et M. Retraint, ingénieur des Travaux publics de l'État.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. 

Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : Créative Commons

84 Pont de la Concorde 75008 Paris
Lat : 48.8635Lng : 2.31962
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
PLAN / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
PARCELLES CADASTRALES
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
IGN BELGIQUE
Circuits à proximité
Points d'intérêts à proximité

Informations de l'auteur

L’application Cirkwi est déjà installée sur le téléphone avec lequel vous consultez ce site ?
Cliquez sur le bouton pour visualiser la fiche directement dans l’application Cirkwi.
L’application Cirkwi est déjà installée sur un autre appareil que celui avec lequel vous consultez le site ?
Pour scanner ce QR Code, utilisez une application dédiée.
L’application Cirkwi doit être préalablement installée sur votre téléphone.
Une fois scannée, la fiche du point d’intérêt s’ouvrira directement dans l’application Cirkwi. https://ws.cirkwi.com/ul/p/116737?stores
Vous n’avez pas encore installé l’application Cirkwi sur votre téléphone ?
Cliquez sur le bouton correspondant à votre OS pour télécharger l’application.